Florence Mugny | De la prière …
16779
single,single-post,postid-16779,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,transparent_content,qode-theme-ver-9.5,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive
 

De la prière …

Fichier_000 (14)

De la prière …

De la prière de demande à la prière de louange en passant par celle de la liturgie de l’Eglise, la méditation, la contemplation, la prière du coeur et tant d’autres manières de prier, voici un sujet plus que vaste à propos duquel j’avance une modeste réflexion.

En premier lieu la prière est l’acte d’entrer en relation, de s’adresser à quelqu’un ou quelque chose d’Autre au-delà du visible, du tangible. C’est une attitude de pauvre, du pauvre qui mendie, qui demande ou qui remercie pour les dons reçus. Dans notre société où l’indépendance et la maîtrise sont valorisées à outrance, quelle place y a-t-il pour la prière, pour la reconnaissance de notre petitesse et/ou de notre impuissance devant ce que nous ne contrôlons pas, par exemples la beauté de la nature et – ce qui est pour nous incompréhensible – la souffrance ?

La prière est un mouvement de soi vers de l’Autre une ouverture à plus grand, le contraire du repli sur soi. Ce mouvement nous décentre, nous fait sortir de notre égocentrisme, tourne notre regard vers l’avenir, vers les possibles. La prière ouvre quelque chose en nous, nous met en marche intérieurement. Mais entendons-nous bien, la prière n’est pas magique, elle est un chemin de confiance qui nous conduit de nos projets tout humains aux projets du Tout-Autre.

« De ce Dieu, le chemin est parfait… » Psaume 18, 31

Et le lien avec cet Autre s’éprouve comme une relation d’amitié –

« parler à Dieu comme un ami parle à un ami » disait St Ignace de Loyola

– voire d’amour qui parfois se teinte de haine lorsque la colère s’élève devant l’injustice, l’inacceptable. Au sein de ce lien tous les états d’âme et toutes les émotions peuvent être exprimés sans aucune censure, les psaumes notamment en proposent spécifiquement toute la palette, de l’espérance au désespoir, de la tristesse à la louange, de la colère à la gratitude…

Alors comment prier ? Demander, remercier, crier, écouter, chanter, faire silence … ? Tout cela selon les moments de nos journées ou de nos existences, la prière en tout temps et en tout lieu, compagne sur notre chemin elle n’est pas séparée de la vie. Et, lorsque l’on n’a plus la force de prier

« De même aussi l’Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu’il nous convient de demander dans nos prières. Mais l’Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables… » Romains 8, 26

Ne cherchons donc pas à savoir comment prier ou comment bien prier mais aspirer à vivre toute chose sous Son regard.

Florence Mugny 078 632 26 17

Si vous souhaitez être aidé(e) ou accompagné(e), je propose depuis plusieurs années un accompagnement humain. Un accueil de votre personne dans son entier, y compris sa dimension spirituelle, dans le profond respect de votre cheminement et de vos convictions.