Florence Mugny | … comme toi-même
16800
single,single-post,postid-16800,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,transparent_content,qode-theme-ver-9.5,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive
 

… comme toi-même

Jeanne Julie Louise Le Brun se regardant dans un miroir 1787

… comme toi-même

« …tu aimeras ton prochain comme toi-même » Matthieu 22, 39

D’où vient cette difficulté, parfois cette impossibilité même à s’aimer ?

L’amour de soi devrait prendre sa source dans l’enfance et il est compréhensible de ne pas s’aimer lorsqu’on a souffert de manque d’amour de la part de ses propres parents ou de ses proches. Mais je constate que même pour un enfant aimé et choyé par ses parents il peut être ardu de s’aimer, comme si dès l’enfance nous avions reçu un message verbal ou non verbal qu’il fallait être mieux que ce que l’on est.

Est-ce notre condition humaine qui ne peut aimer qu’imparfaitement les autres, nous-mêmes ? Je suis interpellée par la bienveillance et la compassion que j’éprouve souvent pour les autres contrastant avec une position dure et impitoyable pour moi-même. Dans d’autres circonstances je me découvre aussi très exigeante envers les autres, certainement en raison de cette sévérité que j’ai envers moi.

Est-ce que l’enfant ne ressent pas de manière terriblement contraignante le désir de ses parents qu’il soit heureux et qu’il fasse mieux qu’eux ? Il en résulte un sentiment de ne pas être à la hauteur de leurs aspirations et induit une rigueur démesurée, le tourment d’une mission impossible à réaliser, d’un objectif hors d’atteinte. L’enfant, puis l’adulte est pétri d’autant d’incomplétude que ses parents, il est un être « humain », tout « simplement ».

Si le regard plein d’attentes que nos parents posent ou ont posé sur nous est un regard aimant mais imparfait, nous pouvons aujourd’hui nous mettre sous un autre regard, celui du Tout-Autre qui nous aime dans une totale gratuité et sans aucune condition. C’est dans cette Présence aimante que notre vision déformée de nous-mêmes pourra se renouveler, voire être transfigurée. Encore une fois ce n’est pas magique. C’est un chemin, un autre chemin, non pas vers la perfection, mais vers l’acceptation de notre imperfection.

Florence Mugny 078 632 26 17

Si vous souhaitez être aidé(e) ou accompagné(e), je propose depuis plusieurs années un accompagnement humain. Un accueil de votre personne dans son entier, y compris sa dimension spirituelle, dans le profond respect de votre cheminement et de vos convictions.